Un poste inespéré - Mélissa Roberge
Mélissa Roberge

J'étudie présentement pour devenir éducatrice en garderie. Comme vous le devinez sans doute, j'adore les enfants. Peut-être un peu trop, et c'est pourquoi je suis encore célibataire. Quand j'annonce à un copain que j'aimerais 5 ou 6 enfants, ils ne restent jamais très longtemps par la suite. Alors en attendant de trouver le bon candidat, j'aimerais vous raconter un peu à quoi ressemble la vie d'une jeune célibataire pleine d'espoir et d'amour! Bonne lecture!

Un poste inespéré

Un poste inespéré - Mélissa Roberge

Ayant été fraîchement embauchée dans une grande société, j’essayais de me fondre tant bien que mal dans la masse. Le travail était plaisant, mais j’attendais de découvrir comment étaient mes collègues. Je suis chargée de la rédaction de contenu pour une entreprise montréalaise qui avait ouvert depuis peu, une seconde succursale au pays. Ce n’était rien de difficile, mais étant une personne plutôt timide, à la limite, introvertie, j’avais du mal à socialiser. Et quand on m’a annoncé que le samedi qui venait, il y aurait une cérémonie, un buffet pour, à la fois célébrer la nouvelle année, et aussi, pour accueillir officiellement les nouveaux arrivants, j’étais à nouveau envahie par l’angoisse. Comment cela allait-il se passer ? Allais-je devoir parler devant tout le monde ? Tant de pensées dans ma petite tête. « Tu peux le faire », me dis-je alors en croisant les doigts, sachant pertinemment que le contact humain m’était difficile.

Une véritable épreuve

Le fameux jour arriva en un clin d’œil. Malgré tout, je devais admettre que je n’avais jamais été conviée à un buffet professionnel, et cela était assez impressionnant. La nourriture servait presque de décoration, tellement il y en avait. Le stress commençait à me rattraper silencieusement, m’amenant à me demander si j’étais habillée de la bonne façon pour l’occasion, si je n’avais pas mieux fait de mettre des talons. C’est alors qu’un groupe de personnes m’accosta et commencèrent à sympathiser. Petit à petit, durant le buffet, ils parvinrent à me mettre à l’aise, j’avais enfin eu le courage de me servir, au plus grand bonheur de mon estomac qui criait famine. J’avais alors compris que mes collègues étaient de gentilles personnes, même si certains jeunes hommes, il faut l’avouer, auraient eu besoin d’un Traitement transpiration mains tellement elles étaient moites.

Découverte

La cérémonie allait de plus belle, montrant à chacune de ses étapes les atouts de la société dans le milieu, ainsi que le côté humain de la compagnie. Vers la fin de la journée, je m’étais fait un bon nombre de nouveaux amis, et sincèrement, la nourriture était absolument délicieuse. L’on me proposa même, le buffet terminé, de me raccompagner, et je réussis à trouver le courage d’accepter. Grâce à cette petite fête, ainsi qu’aux collègues que je rêvais déjà de connaître mieux, je me suis dit que je pourrais sortir de ma coquille, et par la même occasion, construire enfin, une carrière dans un environnement agréable.